La piscine en bois

La piscine en bois, la baignade à portée de main

Il existe 3 principaux matériaux pour la structure d’une piscine : le béton, le polyester et le bois.

Cette dernière est particulièrement appréciée pour son esthétique et sa facilité d’installation. Délivrée en kit par les fabricants, elle est à la portée de n’importe quelle personne pas particulièrement bricoleuse et s’intègre parfaitement dans son environnement. Bien qu’elle présente peu d’inconvénients, le bois reste un matériau qui nécessite un entretien relativement contraignant.

Voici comment choisir une piscine en bois durable et de qualité.

Les avantages et inconvénients d’une piscine en bois

Le bois est un matériau noble, qui confère robustesse, durabilité et stabilité aux structures de piscine. Esthétique et écologique, la piscine en bois s’accorde parfaitement au décor naturel du jardin, ce qui la rend très populaire dans le segment des piscines autoportantes.

Elle est la solution facile pour profiter rapidement d’un coin baignade dans votre jardin : la construction du kit prend entre 3 jours et 1 semaine en fonction de la taille du bassin. Avec ses matériaux légers, pas besoin de machines ni de gros oeuvre ! Une piscine en bois peut s’installer sur tout type de terrain, en hors-sol ou semi-enterrée.

Il est même possible d’enterrer une piscine en bois : il s’agit d’une bonne alternative aux bassins en béton, bien plus chers ! Cependant, vous n’aurez le choix qu’entre un bassin rectangulaire ou octogonal, avec une profondeur maximale de 1,30 mètres.

En revanche, le bois est un matériau vivant qui nécessite un entretien rigoureux, au risque de se décolorer au soleil ou de pourrir à cause de l’humidité. Pour éviter ces problèmes, le choix de l’essence et d’un bois traité est primordial.

Choisir l’essence de bois

Hormis certains bois exotiques qui sont naturellement imputrescibles (iroko, teck, ébène vert, doussié…), les essences classiques ont impérativement besoin d’être traitées en autoclave afin de résister à un milieu très humide. Ce traitement, composé de substances fongicide et insecticides, est imprégné au coeur du bois et va le protéger de l’humidité, des insectes xylophages et des champignons. C’est l’essence de bois qui va déterminer la résistance et la durabilité du bassin. Sélectionnez-la en fonction des critères suivants :

  • Sa stabilité, (déformation, fissures…)
  • Sa provenance : préférez des bois certifiés par des labels écoresponsables (FSC, PEFC…)
  • La nécessité de la traiter ou non.

Choisissez une essence de classe IV minimum, qui correspond à un usage extérieur et soumis à une humidité très fréquente. Dans tous les cas, un bois traité nécessite un entretien dès la nouvelle saison de baignade. Le soleil ayant tendance à le décolorer, vous pouvez appliquer un dégriseur bois ainsi qu’un saturateur pour préserver son aspect naturel.

Le bois composite

Vous souhaitez conserver l’esthétique du bois sans devoir l’entretenir ? Avec le bois composite, c’est possible : composé de fibres de bois recyclées et de résine plastique, ce matériau est conçu pour être encore plus résistant et durable. Naturellement composé de produits fongicides et insecticides, il n’a pas besoin d’être traité et ne produit aucune écharde !

Installer une piscine en bois

La piscine en bois est un modèle en kit, à poser sur le sol ou à enterrer. Démontable, elle ne nécessite pas de permis de construire, mais il faudra tout de même déposer une déclaration de travaux si votre piscine fait plus d’un mètre de haut et 20 m² de surface.

Le kit comprend :

  • Les rails,
  • Les panneaux rigides, les jambes de force,
  • Le système de filtration,
  • Le liner,
  • Un kit d’entretien,
  • Une échelle, les margelles, etc

Installée par vos soins ou un professionnel, une piscine en bois doit être montée sur un sol stable recouvert d’une dalle béton ou en sable.

Les prix

Plutôt attractive, la fourchette des prix varie en fonction :

  • de l’essence et de la qualité du bois,
  • des dimensions de la piscine,
  • de l’installation faite soi-même ou par un professionnel,
  • de l’implantation (travaux de terrassement ou non),
  • des options (pompe à vitesse variable, buses de massage, etc)

Voici un récapitulatif des tarifs :

Prix moyen hors installation :

  • Piscine bois hors-sol : 2 500 € à 7 500 €
  • Piscine bois enterrée : 3 500 € à 12 000 €
  • Mini piscine bois : 700 à 4 000 €

Prix moyen avec installation :

  • Piscine bois hors-sol : 3 000 € à 8 300 €
  • Piscine bois enterrée : 4 200 € à 13 500 €
  • Mini piscine bois : 1 500 à 5 000 €

Vous êtes convaincu par les avantages d’une piscine en bois ? Pour aller plus loin, voici comment aménager et accessoiriser votre espace piscine.

Idées et conseils de décoration pour bien aménager votre piscine