Abri haut ou bas : comment choisir ?

Construire un abri de piscine est un projet complexe, où de nombreux paramètres entrent en ligne de compte : choix du modèle, des matériaux, type d’ouverture, implantation…

Les fabricants proposent un catalogue tellement large qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Voici une revue des différents types d’abris de piscine.

Les abris hauts

Un abri est considéré comme « haut » lorsque sa hauteur dépasse les 1,80 mètres. En général, les abris hauts mesurent entre 1,90 m à plus de 3 m.

Recouvrant l’intégralité du bassin, il permet de disposer d’un véritable espace de vie avec un confort de circulation tout autour de la piscine. Par conséquent, sa surface devra être suffisamment importante, ce qui en fait l’abri le plus onéreux du marché : le budget peut aller de 8 000 € jusqu’à 30 000 € !

Il existe 2 types d’abris hauts :

  • les abris hauts fixes
  • les abris hauts mobiles

Le choix du type d’ouverture dépend de l’utilisation prévue : souhaitez-vous découvrir votre piscine uniquement lors de vos baignades, où cherchez-vous à vous baigner toute l’année ?

Les abris fixes, type véranda

Contrairement aux abris mobiles, il est impossible de découvrir un abri fixe. Ses parois transparentes offrent cependant une vue panoramique des plus agréables, tout en vous protégeant du mauvais temps. Ce type d’abri en fait un bon investissement pour les nageurs réguliers, qui souhaitent profiter de leur piscine par tous les temps.

Vous disposez de 3 possibilités d’implantation :

  • Adossé à votre maison, pour une accessibilité directe depuis votre intérieur,
  • L’abri haut fixe mural, adossé à un mur de votre maison sur toute la longueur ou accolé à un muret du jardin,
  • Indépendant, implanté n’importe où si la superficie de votre terrain le permet.

Pour déterminer le projet le plus adapté à la configuration de votre terrain, faites appel à un professionnel !

Bon à savoir : la construction d’un abri haut étant susceptible d’augmenter vos impôts locaux, il est soumis dans tous les cas à la délivrance d’un permis de construire. Renseignez-vous auprès de votre commune !

Les abris télescopiques hauts

L’abri télescopique est composé de différents modules qui s’imbriquent les uns dans les autres. En se déployant, ces éléments se rangent dans un élément fixe : vous pouvez ainsi découvrir tout ou partie du bassin selon vos besoins.

Ce type d’ouverture est particulièrement pratique si vous souhaitez découvrir un abri haut sans trop de manipulations. Motorisé, l’abri haut télescopique sera votre meilleur allié : à peine votre maillot enfilé, vous pourrez directement vous jeter à l’eau !

Les abris hauts souples

Les abris souples sont les plus abordables : constitués d’une toile transparente en PVC, il protège le bassin des rayons UV et des intempéries. L’abri gonflable est retenu au sol par des boudins lestés ou des câbles, et se gonfle par un système de soufflerie. Pour plus de confort, il est possible de le compléter avec un chauffage de l’air adapté.

Léger et maniable, il a l’avantage de se ranger très facilement : n’étant pas très esthétique, son remballage rapide est un atout !

Les abris bas

La hauteur d’un abri bas est comprise entre 60 cm et 1 m : il ne permet donc pas de se tenir debout en dessous. Composé de différents modules relevables, amovibles ou télescopiques, leur adaptabilité et leur facilité de manipulations en font un abri très avantageux. En protégeant l’eau de votre bassin, il permet de bénéficier de 2 à 4 mois de baignades supplémentaires, et offre des gains thermiques non négligeables (jusqu’à 10 °C !)

Les abris amovibles

Les abris amovibles sont composés de différents modules, dont deux aux extrémités. Pour l’ouvrir, il suffit de retirer ces extrémités, puis de coulisser ou de relever les autres parties selon les modèles. Il n’est donc pas possible de l’ouvrir entièrement. Lorsqu’il est fermé, vous pouvez accéder au bassin par une petite porte. Il s’agit d’un des modèles les moins chers du marché !

Les abris télescopiques bas

Il s’agit du même système que pour les abris hauts télescopiques, à savoir qu’il est impossible de circuler autour du bassin. Contrairement à l’abri bas amovible, il peut s’ouvrir entièrement pour profiter pleinement des rayons du soleil ! Très facilement manipulable, l’abri bas télescopique est ultra pratique pour se baigner à la mi-saison et toute l’année. Cependant, le système « gigogne » exigera un investissement plus important.

Un abri atypique

Pour les besoins spécifiques avec des contraintes d’implantation et de terrain particulières, vous pouvez orienter votre choix vers 2 types d’abris plus atypiques :

    • L’abri bi-corps : vous ne parvenez pas à faire un compromis entre un abri bas et un abri haut ? Sachez qu’il est possible de mélanger les deux. Un abri bi-corps permet d’avoir deux types d’abris à la fois, généralement un haut accolé à un abri bas coulissant. Vous bénéficiez ainsi de tous les avantages : protéger son bassin tout en disposant d’un petit espace de plage.
    • L’abri sur-mesure : pour un abri unique et entièrement adapté à vos besoins, construire un abri sur-mesure est la dernière option. Vous aurez ainsi le loisir de définir ses dimensions, sa forme, ses matériaux et son type d’ouverture avec un professionnel. Bien que cette personnalisation ait un coût bien plus élevé, elle peut être envisageable pour un projet à très long terme.

Pour vous accompagner dans votre projet de construction d’un abri de piscine, nous vous proposons une série d’articles dédiés pour vous orienter vers des choix de matériaux, de types d’ouverture ou d’implantation du bassin les plus adéquats à vos attentes.

Idées et conseils de décoration pour bien aménager votre piscine